Élevez le niveau !

Mary Higgins Clark

Par Catherine Chahnazarian.

Paix à son âme, mais lisez autre chose. J’ai acheté un Mary Higgins Clark en partant en vacances pour en avoir lu au moins un dans ma vie et pour me distraire dans le train. Dernière danse (2018). C’était encore pire que ce à quoi je m’attendais. Ce livre, écrit sans style au point qu’il aurait pu être l’ouvrage de n’importe qui, se déroule dans une petite ville des Etats-Unis dont on n’apprend rien et qui ne nous apprend rien sur l’Amérique ou les Américains ; les personnages sont insignifiants ; le meurtre qui a été commis n’a rien pour nous toucher ; et le bon se mariera avec la gentille à la fin. Difficile de faire plus léger et stéréotypé. Même le suspense est relatif, car on comprend qui est l’assassin vers la moitié du livre (si on lit vraiment sans réfléchir) : il est grand et séduisant mais il met mal à l’aise, et il sera arrêté à la fin. Voilà, vous savez tout.

Une dame rencontrée dans le train au retour de ces vacances, et qui m’avait vue jeter le livre dans une poubelle sans états d’âme, me disait son amertume devant les choix offerts en gare pour se divertir pendant le voyage : nombre de ces romans lui sont tombés des mains alors que « Je ne suis pas une grande lectrice et je lis juste pour passer le temps. » (Lisez Robert Harris ou l’un des auteurs recommandés sur Les yeux dans les livres !) Une autre, intervenant dans la conversation, était bien d’accord avec nous : elle avait feuilleté en kiosque un roman à l’eau de rose comme elle croyait « qu’on avait cessé d’en écrire après la première Guerre Mondiale ».

Alors nous lançons un vibrant appel aux responsables des points presse des gares de France : par pitié, élevez le niveau !

Catégorie : Policiers et thrillers, Stylo-trottoir.

8 commentaires sur “Élevez le niveau !

Ajouter un commentaire

  1. D accord et pas d accord avec toi . Si tu ne dois lire qu un Higgins Clark dans ta vie ce sont ceux des débuts qu il faut lire . Car en ce temps là, fin 70 debut 80 , elle a vraiment revolutionné le genre . Il faut lire  » la nuit du renard  » « la maison du guet » ou la  » clinique du docteur H  » . Apres elle a vieilli et surfé sur son succés . Les tout derniers que je n ai pas lus ne valaient plus grand chose en tant que suspense et ecriture.

  2. Je partage entièrement le point de vue de Sylvaine. Les premiers Higgins Clark étaient remarquables (ceux cités par Sylviane font partie des meilleurs), ils ont révolutionné le genre et je les ai dévorés. Hélas, ça n’a pas duré. J’ai lu par hasard un des derniers : quelle catastrophe !

  3. Ça me rassure, j’ai eu la même réaction par rapport au dernier Higgins Clark que j’ai lu. (Je ne me souviens plus du titre, mais ce n’était pas celui-là) L’autrice a décliné sur ses vieux jours, ses premiers romans (la nuit du renard) valaient bien mieux que ça !

    1. Vous me rassurez à votre tour. J’ai tellement de mal à croire que la personne qui a écrit « Dernière danse » ait pu écrire quelque chose d’un tant soit peu intéressant dans le passé. Encore moins révolutionnaire.
      Mais aussi, de manière générale, qu’est-ce (qu’il arrive) qu’on nous donne à lire !? J’ai beau me dire qu’une locomotive dont le nom fait vendre permet à l’éditeur de rentrer de l’argent pour pouvoir ensuite publier un(e) auteur(e) plus intéressant… Je ne trouve pas d’excuses à toutes les locomotives pour autant.

  4. J’avais entendu dire que certains éditaient volontairement des livres « mauvais » dans le but de conserver l’auteur dans leur écurie. Ce n’est pas que dans le but de vendre, c’est aussi pour éviter que le livre soit proposé à un éditeur concurrent. Cela peut correspondre aussi à des clauses du contrat ? Qui sait. Peut-être écrivait-elle sur commande ?

    Mais oui, à une époque, Higgins Clark écrivait de bons bouquins. Après, c’est comme tout, il est difficile de se maintenir tout au long de sa vie au top. Côté éditeur, on ne peut pas non plus exiger le même travail de corrections d’un jeune auteur malléable et d’une grand-mère de 90 ans.

Répondre à Anne Marie Debarbieux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑