Les Inséparables

Dominique Missika, Les Inséparables. Simone Veil et ses soeurs, Seuil, 2018 (existe en Livre de Poche)

Stylo-trottoir : Jacques, de l’autre côté d’une grande table de jardin.

« Je ne dois pas t’expliquer qui est Simone Veil et je ne vais pas te raconter sa vie. Ce livre, c’est Simone Veil et ses soeurs. Toute la famille avait été déportée : il y avait le père, un gamin, trois filles et leur mère. Ils n’étaient pas tous ensemble, ils ont été dispersés dans différents camps de concentration. Mais le livre n’est pas fait pour raconter les camps : la plus grande partie est consacrée au retour. Parce que les trois soeurs ont survécu et elles ont été déçues par l’accueil qu’elles ont reçu en revenant des camps. Ce n’est pas qu’elles attendaient quelque chose d’extraordinaire, mais ça a été difficile, elles ne pouvaient pas raconter… »

– Et c’est bien, le livre est bon ?

– C’est très bien, très intéressant. À lire.

Catégorie : Essais, Histoire…

Liens : Au Seuil ; au Livre de Poche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑