La jeune fille et la nuit

Guillaume Musso, La jeune fille et la nuit, Calmann Lévy, 2018

Stylo-trottoir : Régine, française, en vacances en Sicile.

Je suis une inconditionnelle de Musso depuis le début ! Et en vacances, c’est l’idéal : c’est facile à lire et toujours bien fichu. Il sait y faire ! Dès que [ce dernier opus] est sorti, je me suis jetée dessus. Évidemment, il y a un jeu de mots avec La jeune fille et la mort

Ça se passe à deux époques : 1992 et 2017. Une élève avait disparu avec son professeur de philosophie, dont elle était amoureuse. Vingt-cinq ans plus tard, il y a une réunion d’anciens élèves du lycée. On parle de raser le gymnase et ça ennuie fort certaines personnes…Tout part de là.

C’est vraiment très bien. C’est un page-turner.

Catégorie : Policiers et thrillers.

Liens : chez l’éditeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑